Psychologue, un métier à temps-plein ?

Que vous soyez psychologue ou pas, vous allez probablement vous reconnaitre d’une manière ou d’une autre. 

 

Il me semblait important d’aborder rapidement ce thème car dès le début de mes études, lorsque je rencontrais de nouvelles personnes et que j’expliquais mon activité, j’ai toujours eu droit à ce fameux « il faut que je fasse attention à ce que je dis alors, tu vas m’analyser » (alors, qui se reconnaît?).

Je ne l’ai jamais mal pris mais je me suis toujours questionnée sur l’idée que l’on pouvait se faire d’un psychologue, et sur l’image que l’on véhicule, malgré soi finalement. 

 

Déconstruisons ensemble ce cliché ! 

 

Le métier de psychologue s’exerce dans le cadre d’un entretien. Cela semble évident présenté ainsi mais quelques précisions sont nécessaires. 

Le cadre de l’entretien confère un espace d’écoute, de libre échange et sécuritaire pour le patient. Toute l'attention est focalisée sur ce dernier, sur ce qu’il amène en consultation. Ceci nécessite donc une attention soutenue (écouter son patient, être attentive/attentif à ses propos, son comportement et interagir en fonction).

 

Vous l’aurez compris, lorsque l’on se retrouve en dehors de ce cadre (entre amis, en famille, pendant un déjeuner, etc.), nous ne sommes plus psychologue. Nous ne sommes pas dans une analyse constante de chaque parole ou geste. 

Autrement dit, aucune raison de stresser quand vous entendez que quelqu’un est psychologue !