Je me forme à la psychologie positive ! 

La psychologie positive aka. la science du bonheur. 

Résolution 2020 : Développer mon bien-être et vous accompagner dans le développement de votre bien-être. 

Avant de voir la psychologie positive en pratique, voyons un peu de théorie. 

La psychologie positive a été fondée « officiellement » en 1998 lors du congrès annuel de l’Association Américaine de Psychologie (APA) par son président de l’époque Martin E. P. Seligman. 

Attention ! La psychologie positive ne doit pas être connue avec les mouvements de pensées positives basées sur l’autosuggestion, et faisant l’objet de nombreux livres vendus à travers le monde depuis 1950. 

La psychologie positive s’intéresse principalement à la santé et au bien être, à ce qui peut rendre les humains heureux et optimistes.

Ce domaine de la psychologie s’inscrit dans la tradition de la psychologie expérimentale. Comme les thérapies comportementales et cognitives, elle utilise des méthodes basées sur la validation d’hypothèses. 

L’objectif est de promouvoir l’épanouissement et l’accomplissement de soi, au niveau d’un individu, du groupe ou de la société.  

Martin E. P. Seligman dit que la psychologie positive « étudie ce qui donne un sens à la vie ». La science du bonheur permet de réfléchir à l’amélioration du bien-être humain, en se concentrant sur l’étude de ce qui construit la santé, et non seulement sur ce qui l’entrave. 

Ainsi, elle s’intéresse au fonctionnement « optimal » de l’humain à travers différentes caractéristiques : 

  • Les expériences subjectives, comme les émotions positives : le bonheur, le bien être, la satisfaction et l’optimisme. 

  • Les capacités de résilience, c’est-à-dire la capacité à surmonter un évènement difficile (deuil, perte d’emploi ou rupture amoureuse par exemple). 

  • Les traits de personnalité positifs comme la gratitude, la sagesse, le courage, la curiosité. 

  • Les valeurs positives véhiculées par la société, comme le respect, la civilit et le travail. 

 

Son objectif est de développer la capacité à aimer et à être aimé. Elle permet de donner du sens à ses actions, de se sentir responsable de ce que l’on peut changer, et d’être résilient face à ce que l’on ne peut pas éviter. 

 

La théorie c’est bien, mais en pratique, la psychologie positive au quotidien ça ressemble à quoi ? 

Elle permet de développer et de gérer de nombreux aspects de la vie comme la joie de vivre, le succès, la confiance en soi, les projets personnels ou les évènements difficiles par exemple. 

Différentes techniques peuvent être utilisées : 

  • Écrire dans un journal (au moins une fois par semaine) les évènements les plus positifs qui ont été vécus et la façon dont on y a contribué. 

  • Établir de nouvelles relations régulièrement en communiquant avec les nouvelles personnes que l’on rencontre. 

  • Communiquer ses émotions avec son entourage, sans refouler ni garder pour soi. 

  • Développer son attention sur le moment présent. 

  • Développer sa créativité pour résoudre des problèmes.

 

La psychologie positive encourage l’épanouissement personnel et le fonctionnement optimal à travers le développement de toutes les potentialités de la personne. L’ouverture à de nouvelles possibilités de progrès au quotidien permet de lutter contre le sentiment d’enferment et de routine. 

 

FAITES TRAVAILLER VOTRE MUSCLE DU BONHEUR EN 1 MINUTE : 

 

Ce qui a inspiré cet exercice :  11 000 employés de l’hôpital de la Nouvelle Orléans ont testé la « routine du bonheur » de Shawn Achor, prof de psychologie positive à Harvard. Le protocole ? Tous les dix pas dans les couloirs de l’hôpital, dire bonjour à quelqu’un, se regarder et sourire. Au bout de 6 mois, on a constaté que le niveau de bien-être dans l’hôpital avait considérablement augmenté. Achor résume : « le cerveau est plastique ; les dernières études scientifiques montrent qu'avec les bonnes techniques, on peut l’éduquer à l’optimisme ».

 

À vous de jouer : Entrainer notre cerveau au bonheur, c’est comme entraîner nos muscles au fitness. Certains exercices tout simples renforcent l’aptitude au bien-être. On vous en propose 2, façon Shawn Achor : noter la plus belle expérience des 24 dernières heures ; proposer votre aide à quelqu’un de votre entourage. Cette gym du cerveau, comme le sport, est à pratiquer chaque jour.

 

Si vous suivez le compte instagram du cabinet @psyparisvincennes vous trouverez régulièrement des idées d’exercice de psychologie positive pour vous faire du bien au quotidien.